Le prix des énergies n’a cessé d’augmenter ces dernières années à tel point qu’il est devenu important pour les ménages de faire des économies. Le tarif des combustibles fossiles a en effet connu une hausse d’où les foyers essayent de trouver une échappatoire en se tournant vers des équipements de chauffage plus économiques. D’autant plus qu’ils ne veuillent plus utiliser des matériels qui accroissent leur empreinte écologique. Dans cette optique, voici 5 pièces plus vertes et moins énergivores.

Le chauffage solaire

Malgré que ce type de chauffage fasse appel à une énergie totalement gratuite, il ne représente cependant pas un investissement modeste. Quoi qu’il en soit, il est question d’une solution intéressante, car on parle de 25 % à 60 % de besoins en chauffage couverts dans une habitation en installant un panneau solaire thermique. Un chauffage d’appoint en relai sera, en d’autres termes, utile. Par ailleurs, il s’agit en quelque sorte d’un choix qui se révèle judicieux pour ceux disposant d’un budget de départ conséquent parce qu’il est capable de fournir un retour sur investissement dans des délais bel et bien estimables.

La pompe à chaleur

Le marché saturé a plongé ce dispositif dans l’oubli, mais il est petit à petit revenu au goût du jour. On parle toutefois d’un équipement de chauffage économique qui possède un COF (Coefficient de Performance) élevé. S’il a fait de plus en plus d’adeptes pour les installations neuves, c’est en majeure partie grâce à la PAC qui permet de diviser la facture énergétique par trois en moyenne. Autrement dit, c’est un matériel économique dans l’usage et qui réduit l’émission de gaz à effet de serre. Il s’agit évidemment d’une solution écologique.

La chaudière à condensation

Récupérer l’énergie en condensant la vapeur des gaz de combustion : voilà en ce qui concerne le principe de fonctionnement de ce nouveau standard. Ce concept lui donne l’occasion de consommer 5 % à 25 % de moins que les versions classiques. De plus, la chaudière à condensation atteint parfaitement de meilleures performances même si son prix d’achat peut stagner entre 3000 et 6000 euros. Pour les modèles à fioul et à gaz, l’économie d’énergie va respectivement de 6 % et de 8 %.

La chaudière à bois

Il est tout à fait possible de minimiser sa consommation en remplaçant son ancienne chaudière par ce modèle assez récent. Réaliser cette opération est une opportunité qui s’ouvre aux ménages et qui leur permet d’épargner leur budget. Fonctionnant au moyen d’énergie abordable, cette pièce est capable de fournir de meilleures performances de rendement. Pour les versions à plaquettes, on parle d’un retour de 70 à 90 % et allant jusqu’à 106 % pour les modèles à condensation fonctionnant aux granulés. Malgré ce réel avantage, son prix reste exorbitant.

Le poêle à bois

Le chauffage au bois est certainement économique, d’autant plus que ce matériau émet moins de dioxyde de carbone. Parmi les équipements utilisant ce combustible, le poêle représente un choix intelligent et intéressant, car il est largement rentable. Il s’agit d’un rendement entre 60 % et 93 % en plus d’une autonomie d’une journée au maximum. Il est clair qu’il assure une économie d’énergie importante. Sinon, la valeur de ce matériel s’étend entre une fourchette de 1000 à 8000 euros.